Portes interieures

La porte est définit comme une ouverture permettant l’accès d’une chambre à une autre, ou l’accès à un espace à caractère ou utilité bien définit, tel le placard, l’armoire, le coffre, etc.    Cette ouverture peut être ouverte ou fermée selon la convenance de l’utilisateur, donc elle a pour rôle d’isoler et de séparer deux endroits différents. Si les premières apparitions de la porte étaient conçues en bois et à battants simples ou doubles, actuellement on a toute une gamme de modèle. Chaque modèle est caractérisé par son système, sa structure et son matériau de base. De par leur système, on a les portes à battant, les portes coulissantes à galandage ou en applique et les portes en accordéon ou pliables. Suivant la structure, elles peuvent être pleines, semi pleines, semi vitrées, à châssis vitré ou à panneaux. La porte actuelle est constituée soit en bois, soit en métal, soit en PVC ou en vitre. On devoile tout sur www.Portesinterieures.fr.

Porte de maison

Pour l’application sur la maison, selon le lieu de pose, elle est extérieure si elle sert d’entrée dans le logement et intérieure si elle sert de passage intermédiaire entre deux salles.

Actuellement, le système coulissant est très en vogue, car elle permet d’économiser beaucoup d’espace en apportant une plus-value à votre appartement ou maison, puisqu’il suffit d’utiliser un pan de mur disponible pour en obtenir un surplus de surface. Une fois ouverte, cette porte ne risque pas de vous revenir dessus ou de vous encombrer d’une quelconque façon lors de votre traversée, cas très éprouvant pour une personne affectée d’un handicape physique. Cet inconvénient s’observe uniquement sur les portes à battant qui vous reservent des circonstances aléatoires sur chaque traversée. A look et design spécial, elle peut être très discrète, puisqu’une fois ouverte, elle disparait totalement de notre vue, cacher derrière le pan de mur intérieur.

La porte coulissante en applique

Crée par les japonais, ce système coulissant en applique consiste à faire glisser la porte le long du mur par le biais d’un rail auquel elle est suspendue.

Suivant la disposition, le rail est caché s’il est muni d’un quelconque dispositif ou subterfuge ne permettant de tirer aucune idée de conception du système de coulissage de la porte, pour le rendre inconcevable de l’extérieur. Le rail est classique si le camouflage n’est qu’apparence et que le rail est perceptible au premier  regard. Généralement habiller d’un cache-rail servant uniquement de look et de design, c’est le plus utilisé dû à sa grande facilité d’installation. Des fois, cependant ce rail peut être totalement apparent, avec son aspect et ses accessoires y afférents. A chacun son style.

Si la porte coulissante en applique s’avère être d’une fonctionnalité inestimable, elle est aussi facilement mise en place. N’importe qui peut s’y appliquer, du moment qu’on suit à la lettre les instructions, qui d’ailleurs sont simples et efficaces.

Simple installation

La première étape de son installation est la mise en place du rail de guidage. Pour offrir un espace adéquat à ce coulissement, ce rail doit être fixé dans les avirons de 4,5 cm au- dessus de l’ouverture de la porte et à 12 cm des ses côtés latéraux. C’est le minimum pour toute conception, mais elle peut être révisée à la hausse pour pouvoir satisfaire la tendance de tout un chacun. Ce rail est supporté par des chevilles dûment fixés au mur à partir des vis spécifiquement adaptés au matériau du mur. Ce rail et toutes ces accessoires de fixation doivent être proportionnels au gabarit de la porte qu’ils vont supporter.

La deuxième étape consiste à poser la porte coulissante sur le rail précédemment installé. Cette dernière va pouvoir coulisser à ce rail grâce à la présence de roulettes, qui sont fixées directement sur son bord supérieur. Ces roulettes doivent être aptes de supporter son poids car elles vont servir de support pour toutes les fins de son utilisation.

La troisième étape consiste à la pose des butées et du système anti-dégondage. Cette étape est très sensible, car elle s’apparente à la finition des deux étapes précédentes. Pour prévoir et maîtriser tout balancement de la partie basse de la porte, et que cette dernière reste toujours dans son axe sans se déborder lors de son utilisation, il faut qu’elle soit bien guidée. Une fois les butées mises en place, aucun risque de débordement et de déraillement de la porte ne peuvent se considérer.

Se disposer de cette porte, c’et comme dormir apaisement dans sa maison avec une porte fiable.