epilateur conseils

Les techniques d’épilation ont progressé avec l’homme et sont passés de l’arrachement pure et simple des poils, aux rasoirs, aux crèmes dépilatoires jusqu’aux épilateurs électriques. Toutes ces formes restant courantes de nos jours, on va notamment se pencher sur le moyen le plus sécuritaire, selon nous, l’épilateur électrique. Il est certain que ces appareils sont efficaces et que l’usage est plutôt simple ; toutefois, certains modèles sont plus polyvalents tandis que d’autres plus ergonomiques et réservés. Aussi, lequel choisir ? On vous explique comment procéder.

Evaluez l’efficacité de l’épilateur selon vos besoins :

Il est compliqué d’avoir un avis 100% fiable sans avoir au préalable testé l’appareil. Il n’est cependant pas question de dépenser inutilement pour voir toutes les faiblesses mais plutôt de simuler cela par les avis clients, par les données techniques, les divers tests et présentations. Par efficacité, on rassemble souvent beaucoup de paramètres, fonctionnels et esthétiques, dont les principaux sont les suivants :

    • Le nombre de pinces : Pour un appareil à moteur, c’est le plus gros qu’il l’emporte mais ici, on procède autrement, on choisit ce dont on a besoin. Plus le nombre de pinces est moindre, encore moindre sera la douleur mais évidemment, cela a un impact sur le résultat, d’où le choix pour les poils fins et épais.
    • La technologie : Tellement de gens n’ont le temps de s’épiler que sous la douche, pourtant leurs épilateurs électrique ne sont pas dotés de la technologique Wet & Dry. Une autre analogie du besoin relatant la technologie est le Smartlight pour l’éclairage des zones à traiter. Il ne faut pas minimiser ces traits additionnels, ils ne sont pas là simplement pour faire beau mais pour fournir un appareil d’extrême polyvalence.
    • Les accessoires : Les plus communs sont les têtes d’épilation pour servir de tondeuse par exemple. Le fait qu’il y ait peu d’accessoires contribue alors à la limitation de l’usage de l’appareil, trop d’accessoires peuvent aussi se révéler farfelus. L’idéal est de n’avoir que l’essentiel pour nous vis-à-vis notre usage quotidien.
    • Le type : Ce n’est pas comme si il y a avait 10 types différents mais le choix entre le type filaire ou non est un vrai tracas pour certaines personnes. Le regret peut toutefois aussi venir de là, alors il faut faire le bon choix. A remarquer que même les modèles à la fois filaire et non ne sont pas toujours au top si l’on se heurte par exemple à une perte de robustesse.

Evaluez la marque de l’épilateur électrique :

Les qualités sus évoquées ne sont que descriptions plus ou moins fiables si l’on s’en tient à la présente technique de choix. Effectivement, il est impératif que l’épilateur électrique soit issu d’un fabricant de confiance.

En l’occurrence, la présence de Braun dans les tops de ces marques est incontestable. Ce fabricant dispose de dizaines de modèles à monopoliser la gamme des élites tout comme Philips. Ceux qui souhaitent voir autre part peuvent également considérer Panasonic ou encore Babyliss. On dénombre bien clairement d’autres bonnes marques, mais on a distingué exprès celles-là, voulez-vous savoir pourquoi ? Découvrez cela sur Epilateur.info.

Braun Silk-épil 7 epilator 7180 Legs with attachments

Evaluez son prix :

Voici une rubrique tout à fait à part mais qui reste aussi très importante dans le sens où on sent directement la perte par son biais. Effectivement, voir des épilateurs électriques de € 100 ne pas rentabiliser son achat ne date pas d’aujourd’hui.

Nos conseils est de tourner autour d’une moyenne de € 70. La somme n’est pas négligeable au point de ne pas consulter les techniques de choix plus haut ni trop extravagant pour vendre ses meubles simplement pour son achat.

Enfin, le prix est relativement indicateur d’options, de robustesse, de technologie. Par conséquent, choisir son appareil avec la contribution du prix peut s’avérer utile.

En conclusion, si le prix ne suffit certainement pas tout seul pour déterminer l’épilateur parfait, l’aide de la marque vient solidifier ce plan. Mais si on prenait le soin de fouiner plus loin, les pinces, technologie, type, etc., on aurait plus de chances d’avoir l’impeccable.